The Elder Scrolls Online : Triskelion

[ Coalition du triskélion ]
Guilde de roleplay intégral (RPvE) et multi-factions sur TESO (Europe, PC/Mac)
 
AccueilParcheminsFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Frondes des sous-bois] Trois vrilles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ajaxandriel
Haut-administrateur
Haut-administrateur


Messages : 163
Date d'inscription : 03/03/2014
Age : 29
Localisation : Pas des Nuées

MessageSujet: [Frondes des sous-bois] Trois vrilles   Dim 7 Fév - 1:04

Trois vrilles

ou
Ajaxandriel versus Angelith

______

« Que fais-tu ? » demanda le Haut-Elfe assis en position méditative à la petite Elfe accroupie dans le sous-bois, perçant le grésillement lourd du chant des insectes forestiers.
« Je grave une rune... Je grave une rune… » lui répondit-elle calmement, alors que le stylet à pointe de silex mordait la surface polie d'un os qu’elle maintenait.
Le Haut-Elfe insista, interloqué par le tracé d’une spirale qui lui apparut si familier.

« Sais-tu au moins ce que tu traces là ? J’ignorais que les trameuses gravaient ce genre de choses. Que signifie ce symbole pour toi ?
- C’est un sceau pour passer entre les mondes.
- Entre les mondes ? Rien que ça…
- C’est un nœud où les fils de l’histoire peuvent se rejoindre, c’est tout.
- Et donc ?
- Et donc… Où l’on peut passer entre les histoires. Effeuiller celles qui doivent passer dans l’Oubli… Dévider celles qui promettent notre avenir » expliqua-t-elle avec un début d’agacement.

« De toute façon vous, les Elfes qui venez des îles, vous n’y comprendriez rien. Tout ce que j’ai vu les vôtres faire, c’est vous servir des sceaux pour semer le chaos parmi les Os, parmi les fils de l’histoire, juste parce que ça vous arrange. Ce n’est pas une place pour vous, ces futaies sont sacrées.
- Hum. Je l’admets. Et je connais de réputation ceux qui vous causent des problèmes… je ne suis pas avec eux… je serais plutôt leur adversaire même. Je respecte les Os et leur Trame dans Val-boisé. Comme de toute autre partie du monde, d'ailleurs. Mais je connais aussi ce motif : mon père me l’a légué. Vois-tu… ça m’intéresse de trouver d’autres gens, dans vos pays, qui le connaissent aussi. »

La Bosmer ne releva pas, poursuivant sa besogne. Malgré sa taille minuscule qui l’aurait fait passer pour une enfant, la silhouette fine mais marquée par la vie sauvage, tout comme les traits de son visage, trahissaient son âge adulte. Des ramures, veloutées mais bien développées, sortaient de son front baigné de cheveux bruns. Ses yeux entièrement noirs semblaient fixer son ouvrage, mais il était impossible d’affirmer avec certitude vers où sa pupille s’orientait.

« Mon père … s’appelait Celestras.»
Elle s’arrêta net. Et elle entrouvrit les lèvres comme pour répondre, mais aucun mot ne fut entendu.
Il apparaissait que le motif gravé était soudain terminé, avec une perfection géométrique dont elle estimait n’être jamais capable. Un triskélion.
« L’Égaré. Celestras l’Égaré… » répéta le Haut-Elfe.
Elle ricana, sans tourner la tête, toujours fixée sur son œuvre.
« Bien sûr, c’est évident, tu fais partie de cette histoire, ô Elfe reclus dans les Cimes insulaires. Car je sais qui tu es ! Tu es prince du clan de Givreciel... Sunnabe, Mafrekynd Ajaxandriel.
- Et bénis soient tes ancêtres, trameuse. Je dois reconnaître tes talents et ta sagacité, car bien peu ont accès aussi spontanément à mon histoire. J’en déduis que d’une manière ou d’une autre la parole de mon père est venue jusqu’à toi… »
Ajaxandriel se tut à son tour quelques instants, et comme il laissait vagabonder son regard sous les frondaisons qui les encerclaient, il remarqua qu’un petit cercle de champignons était apparu autour. Les feuilles dansantes des fourrés semblaient petit à petit se refermer sur lui. Il sentit un frisson parcourir son dos. Il reprit alors la parole pour briser le silence qui s’était installé et cette étrange impression.
« Voyons... Oui... A, N, G, L, non… E, L, I, T et… H, logiquement. Hum… Ma foi, ton nom n’est pas non plus des plus difficiles à deviner, sans vouloir t’offenser. »
Le cercle de champignons s’était agrandi, et donc éloigné. Le Haut-Elfe se releva doucement, avec un sourire narquois. Il tenait dans sa main le disque d’os orné du sceau.

« Merci pour la rune, du coup. »

Constatant la transposition de l’os, qui lui laissa l’emprunte runique dans le creux de sa main, à même la peau, la Bosmer dévisagea enfin son interlocuteur.
Après un instant où elle paraissait interloquée, elle se fendit d’un sourire carnassier.
Et elle se retourna, empoignant son arc, et positionna d’un geste vif une flèche dont le tube en os était strié de motifs indéchiffrables. Elle la décocha en visant un tronc à quelques mètres devant eux.
Le projectile fila entre les feuilles des fourrés sans en effleurer une seule, et se ficha dans le liège épais. La forêt sembla frémir, comme si une brise avait caressé les feuillages.

Elle tira une nouvelle flèche gravée de son carquois, banda l’arc en pivotant de cent-vingt degrés, et l’envoya dans un autre tronc. A nouveau la végétation fut parcourue d’un frisson.
Elle prit une dernière flèche et mit l’Altmer en joue, après avoir à nouveau pivoté de cent-vingt degrés. Alors qu’elle remarquait que ce dernier ne réagissait que par un regard de curiosité, elle le fixa d’un air las, en abaissant un peu son arc.

« Généralement, les gens qui me voient pointer ainsi mon arc ont cette lueur d’inquiétude dans le regard… et ils tentent de se cacher, dans un vain réflexe de survie au moins … Pourquoi ne réagis-tu pas ?
- Oh, pardon, j’aurais dû sursauter ? Il est pourtant évident que ton tir sera hyperagonal. Je n’ai encore jamais été blessé sous projection psijique, héhé, mais, pourquoi cette question ? Tu n’aurais tout de même pas l’intention de me faire du mal ? »
À son sourire arrogant, elle répondit un sourire mutin, le remit en joue et tira.

La flèche avait atteint l’écorce d’un arbre situé derrière lui, mais la dernière vibration des feuillages laissa place à un silence d’une étonnante sérénité.

Les bruits de la forêt étaient soudain étouffés, emportés par le lointain chant du vent dans des cimes montagneuses aiguës, d’où s’échappait le pépiement d’un vol de canahs chatoyants. Ajaxandriel sembla cette fois authentiquement surpris.

« Petite futée… »
En effet, ils étaient désormais au milieu d’une clairière brumeuse, entourée d’arbres en fleurs aux formes domestiquées et de haies de buis dessinant le motif géométrique.
Les jardins de Givreciel.


« Bien joué, à vrai dire. Vous connaissez donc aussi les routes des étoiles, c’est très intéressant décidément. Bon… Mais ce n’est pas une place pour vous… Ces cimes sont sacrées. »
Les deux se souriaient encore, mais amicalement et non plus par défi, devant l’ironie de la situation.

« Bienvenue dans mon histoire, Elfe des Cimes insulaires. Regarde bien où tu marches et surtout, ne dérange pas mes Os. »
- Merci. Je ne compte pas déranger quoi que ce soit. Allez, hâte-toi, petite Elfe des bois, si tu veux revoir tes forêts indomptées. »
Après un signe d’adieu, elle révoqua ses trois flèches dans ses mains, et disparut dans un portail magique, laissant Ajaxandriel dans les brumes fraîches en ensoleillées de son domaine, au milieu de ses jardins, au centre de son labyrinthe.

Il fit quelques pas et disposa l’os runique gravé parmi d’autres artefacts, sur l’autel de l’oratoire central. Et il refit quelques pas, pour venir caresser le buis où perlait de la rosée.


« Héhé. Nous verrons, trameuse, qui saura répondre à la fameuse question...
De nous deux… Qui est le narrateur. »
Revenir en haut Aller en bas
http://triskelion.jdrforum.com
 
[Frondes des sous-bois] Trois vrilles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cherche ceinture sous bois
» Binouzz-Panda Eau lvl 184
» Nakwa, Pandawa eau niv. 176 (MàJ le 03/09, niv. 181)
» Pan-dawa , pandawa terre 188
» Gyrocoptère de mon nouveau Throng

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Elder Scrolls Online : Triskelion :: Les Parchemins du Triskélion (Partie RP) :: Autel de Xarxès :: Les Sceaux du Triskélion-
Sauter vers: