The Elder Scrolls Online - Triskelion

[ Coalition du triskelion ]
Guilde de roleplay intégral (RPvE) et multi-factions sur TESO (Europe, PC/Mac)
 
AccueilParcheminsFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La fin d'un cycle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Connor
Contributeur
Contributeur


Messages : 12
Date d'inscription : 08/10/2016
Age : 25
Localisation : France

MessageSujet: La fin d'un cycle   Lun 6 Fév - 0:22

Ce texte ne contient qu'un spoiler d’événements très récents. Vous pouvez donc le lire sans risques majeurs. Néanmoins, si vous préférez avoir la surprise complète, vous pouvez attendre une interaction IG.

Citation :



Des jours, des mois, à tuer sans relâche. A ôter la vie de personnes sans même connaitre le but de celui qui a commandité le crime. Connor a tué, souvent, mais jamais comme cela, jamais de façon si organisé et systématique. Pourquoi restait-il ? Il ne voulait pas se l’avouer mais la réponse est des plus évidentes : son père, son destin.


Thomas avait retrouvé son fils à Sentinelle, au moment qu’il avait jugé opportun. Connor était parti de son propre chef de chez lui, bien que son père l’ait bien aidé à prendre sa décision ... Après une grande partie de sa vie à explorer le monde et à rencontrer différents groupes, il était tout ce que son père désirait. Et il l’a recueilli au meilleur moment pour finir son éducation.

Il révéla tout ce qu’il a fait pour forger Connor et la raison de tout cela. Et il comprit. Devant les preuves que ses ancêtres ont laissées, il était obligé de l’admettre. Il travailla pour la Confrérie, acquérant les savoirs des assassins et continuant ses entrainements avec son père. Il devint rapidement un membre émérite, la vie lui ayant déjà beaucoup appris sur l’art du combat.


C’est en rentrant de son dernier combat, nimbé de sang et ayant perdu foi dans ce qu’il faisait qu’il fut reçu par son père, la matrone et la plupart des autres membres de son sanctuaire. Sa garde était terminé, il était devenu maître assassin et avait gagné sa liberté et mieux encore, le trésor familial. Thomas donna une clef, que Connor reconnu de suite : c’est la clef de la maison où il vécut, et où sa mère est morte.


Au sous-sol se trouvait une malle. Connor la connaissait, l’intriguait depuis tant et tant d’années. Il pouvait enfin l’ouvrir. Une entaille dans sa main, quelques gouttes de sang et la malle s’ouvrit, dévoilant des équipements d’un autre temps, d’un âge qu’il ne peut imaginer. Tout d’abords, une épée courte, faites dans un acier qu’il ne connait pas. Il l’a souleva dans un geste cérémoniel puis fit quelques mouvements. Il resta stupéfait devant la qualité et l’équilibre de l’épée. Vint ensuite une ceinture. Elle n’avait rien de spécial vraisemblablement, mis à part une encoche derrière, de la forme de son collier. Il coupa alors la corde et prit le médaillon et le plaça dans la ceinture. La ceinture se mis à rayonner d’une légère lueur orangée, comme un petit feu. Il en profita pour enlever ce morceau de tissus rouge à son bras : il n’en aurait plus besoin maintenant. Fouillant plus encore, il trouva des jambières de métal et des bottes renforcées. Il se mit en sous vêtement et enfila les jambières, qui s’arrêtent au niveau de l’aine, tenant néanmoins extrêmement bien, s’adaptant à la musculature de Connor. Les bottes quant à elles sont bien plus légères qu’il n’y parait, marcher avec ne produisait aucun bruit tout en conservant des sensations intime avec le sol. Enfin, deux brassards, renforcés et légers comme les bottes. Seul restait une paire de brassards. Alors que le reste avait subjugué Connor, il ne comprit pas l’intérêt de ces brassards. C’est en voulant les enlever avec dédains, par un mouvement rapide qu’il en sorti une lame. Par le même principe, le brassard droit sortie aussi une lame, mais articulée, pouvant pivoter pour finalement s’utiliser comme un poignard. Il sourit jusqu’aux oreilles, un air un peu sadique s’affichait néanmoins. En les regardants de plus près, il aperçut des encoches où se logent des couteaux de lancer.

La technologie semble aussi évoluée que celle des dwemers, bien que le style global reste bien particulier, entre le style breton et celui de la Confrérie. Il ferma la malle vide, verrouilla la porte et glissa la clef sous celle-ci. Il n’allait pas retourner à la Confrérie de sitôt. Il avait accomplie son entrainement et était prêt pour son destin. Sa voie, c’est à lui de la trouver maintenant. Son cœur semble, pour la première fois depuis des années, léger et noble.


Revenir en haut Aller en bas
 
La fin d'un cycle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Review] 8942 Alternatif : Destral Cycle
» Le Cycle de Pendragon de Stephen Lawhead
» Redemption of a mage, 4ème pack du Cycle Ennemi
» Cycle arthurien
» cycle war def 4.0.1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Elder Scrolls Online - Triskelion :: Les Parchemins du Triskelion (Partie RP) :: Autel de Xarxès :: Le Recueil-
Sauter vers: