The Elder Scrolls Online - Triskelion

[ Coalition du triskelion ]
Guilde de roleplay intégral (RPvE) et multi-factions sur TESO (Europe, PC/Mac)
 
AccueilParcheminsFAQS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Nilmani

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ishthar
Contributeur
Contributeur
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 03/06/2017
Age : 34
Localisation : Gard

MessageSujet: Nilmani   Ven 9 Juin - 11:38

Nom public : Nilmani
Nom d'usage : Nilmani
Surnoms : « eh ! toi là ! », « eh petite », « eh le chat ! », « euh… Nilma…Nilmachin ? », « toi ! oui toi là ! on s’est pas déjà vu quelque part ? », « … », « @$& ?!, j’avais pas 100 pièces d’or dans mes poches ?! », « bonsoir…comment êtes-vous entrée, j’étais persuadé d’avoir ferm…aaaaaaargh… », « @$& ?! c’est elle ! Fait comme si tu l’avais pas vue… ». Sinon ses amis l’appellent simplement « Nil » (assurez-vous d’avoir bien été mis sur la liste autorisée à utiliser ce surnom avant de le faire…question de sécurité).

Race : Khajiit
Ethnie : inconnue
Origine : inconnue
Tranche d’âge : jeune adulte
Naissance : inconnue
Signe astral : ?

Alliance d'affectation : Domaine Aldmeri

Professions : assassin et voleuse (elle excelle dans ces domaines), cuisinière (elle essaie, parce que c’est utile – surtout pour servir des plats et boissons empoisonnés), musicienne (ça c’est sa fibre artistique).
Type d’unité : ?
Classe : Lame Noire
Armement : Deux armes (Dagues - 50/50), Arc (50/50)
Equipement : Armure moyenne
Vampire : Non

Disciplines de combat : Assassinat – Ombre – Siphon – Deux Armes – Arc
Artisanat : ? (à venir)

Monture(s) : Kel'tara (Loup zébré de Gorne)
Familier(s) : San'di (Fennec)

Résidence : une chambre à l’auberge d’Auridia, un lit à la Confrérie Noire de la Côte d’Or, une petite place dans le repaire des voleurs au Débarcadère d’Abah, et à peu près n’importe où elle peut camper…
Devise : aucune

Moralité : Alignement Chaotique-Neutre, mais moralité plutôt…mauvaise
Caractère : méfiante, taciturne, calme, observatrice, curieuse, cupide, égoïste

Parenté : inconnue
Progression : Non
Illumination : Oui

Histoire :
L’histoire de Nilmani commence à peu près au moment où on la trouva roulée en boule, le pelage mité, et mourant de faim dans le fond de la cale d’un bateau venant tout juste de mouiller au port du Débarcadère d’Abah. Le capitaine n’avait pas l’air de savoir d’où sortait cette enfant Khajiit, et encore moins de comment elle s’était retrouvée dans son bateau.
Il la déposa bien vite sur le quai, et se dépêcha de l’oublier pour passer à autre chose. C’est l’épouse d’un marchand Dunmer plutôt aisé qui la récupéra, encore à moitié inconsciente, et la prit sous son aile. Elle la lava, la vêtit, la nourrit, et la considéra comme sa fille (ou plutôt sa poupée) car elle n’avait jamais pu avoir d’enfant. Elle s’inquiétait cependant que la petite ne parle pas. Deux années passèrent, et la situation n’évoluant pas, sa bienfaitrice finit par se lasser, et la remis tout simplement à la rue (son jouet était cassé…).

La petite Khajiit fit la manche dans un premier temps. Mais son côté « chat noir » et son air renfrogné n’amenaient guère la compassion des gens, malgré son très jeune âge. Elle prit alors une décision : si les ressources ne venaient pas à elle, eh bien elle irait les chercher. Elle se mit à faire les poches, et se découvrit un certain talent. Talent qui fut remarqué en très peu de temps par la Guilde des Voleurs, qui la recruta rapidement. Méfiante (après tout elle avait déjà été recueillie puis rejetée), elle accepta tout de même lorsqu’elle comprit qu’elle garderait son indépendance, mais y gagnerai des relations utiles et un refuge.
Elle était toujours aussi peu loquace, même si elle se mit à faire des efforts pour communiquer avec les gens. Après tout il fallait bien pouvoir passer des accords avec ses commanditaires : elle y trouva donc rapidement son intérêt. C’est à ce moment que la plupart des gens qui la côtoyaient apprirent qu’elle avait bien un nom (bizarrement ça n’avait jamais eu l’air de les gêner avant, ou bien ils ne s’étaient même pas posé la question). Ils lui découvrirent également un côté presque sociable, et l’une de ses connaissances lui apprit même à jouer de plusieurs instruments (même si le luth reste son préféré) : qui aurait cru qu’elle avait une sensibilité artistique !

Les mois et les années passant, Nilmani prit ses marques et fut de plus en plus à l’aise, que ce soit avec les gens, dans son travail, et au sein de l’organisation qu’elle avait rejointe. Elle avait grandi, enfin mûrit surtout (de fortes carences lors de sa petite enfance expliquant sans doute sa très petite taille pour une Khajiit), et l’on pouvait presque dire que c’était une adolescente « normale ». Mais c’est à cette époque que sa vie pris un tournant inattendu. Lors d’un casse elle se fit surprendre par un propriétaire particulièrement belliqueux, et elle n’eut d’autre choix que de le tuer pour sauver sa peau. Alors même que ce genre d’acte allait à l’encontre du code des voleurs, on lui pardonna au vu du contexte, en lui rappelant que c’était une chose à éviter. Le problème ? Elle n’avait eu justement aucun problème à le faire. Elle avait même été fascinée par l’expression qui s’était peinte lentement sur le visage surpris de cet homme, alors que la dague qu’elle lui avait enfoncé entre les côtes effaçait progressivement l’étincelle de vie dans ses yeux. Là était le « problème ». Car rapidement ces « incidents » se multiplièrent. De façon tout à fait anormale. A tel point que des rumeurs commencèrent à circuler parmi les autres voleurs. Pour finir par remonter aux oreilles de Sithis elle-même…

Le soir où une silhouette encapuchonnée l’invita à rejoindre ses « frères et sœurs » au service de la Mère de la Nuit, Nilmani se dit tout d’abord qu’il y avait de drôles de fanatiques sur Terre. Mais lorsqu’on lui présenta plus exactement le job, elle comprit rapidement qu’on lui offrait un espace au sein duquel elle pourrait pleinement exprimer sa « créativité ». Et c’est ce qu’elle fit dès lors, avec beaucoup de talent.
Aujourd’hui Nilmani est une Khajiit plutôt épanouie. Sa nouvelle famille l’apprécie beaucoup, elle trouve que quitte à servir une déité, Sithis est plutôt sympathique. Elle n’a pas pour autant délaissé ses activités de recel, et continue régulièrement à rendre visite à son ancien groupe pour les affaires, même si maintenant tout le monde se méfie d’elle et qu’on évite de la regarder dans les yeux. Parallèlement, ses missions d’assassinat l’ayant menée sur la route à la découverte de nouvelles contrées, elle a développé un certain goût pour le tourisme et le mercenariat (en plus ça paye bien).

Sithis seule sait sur quels chemins ses pas continueront à la mener…

Infos complémentaires : Nilmani vend ses services aux plus offrants, sans aucun conflit moral. Elle acceptera tout, tant que ça paye bien ou qu’elle y gagne quelque chose (un objet qu’elle convoite, une information intéressante, un nouveau partenariat…). Ses services sont variés : transport de messages, espionnage, vol, exploration de zones dangereuses, extorsion d’informations, torture, assassinat (vous avez même le choix de la méthode). Mais gardez une chose en tête : même si vous avez déjà fait appel à ses services, elle sera capable d’accepter un contrat sur votre tête sans aucun remord, si le jeu en vaut la chandelle. C’est pourquoi il est facile d’en conclure que Nilmani n’a pas d’amis. Il se dit pourtant que cette catégorie de personnes existerait, même si la liste en est restreinte…
Revenir en haut Aller en bas
 
Nilmani
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
The Elder Scrolls Online - Triskelion :: Les Parchemins du Triskelion (Partie RP) :: Salle des Registres :: Le Répertoire-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: